Accueil > Hiver > Comptes rendus > Week-end ski de rando nordique février 2013

Week-end ski de rando nordique février 2013

Du 15 au 17 février 2013

Jour 1 (vendredi) :Départ Paris 7h00

Arrivée 14h00 Corrençon en Vercors, étape logistique : location matériel, préparation pulkas, …

Bref, départ tardif mais sur les chapeaux de roue on attaque la montagne ou plutôt le parking. Petit challenge pour les nouveaux, tirer une pulka de 20kg dans une montée avec les skis qui glissent.
Après des débuts laborieux ça y est on a pigé le principe, les peaux sous les skis c’est super pratique, merci Bibifoc.
Une randonnée sympathique jusqu’à notre point de bivouac. On choisit une jolie petite clairière entre les sapins avec vue sur la montagne, super chouette !

On n’a pas le temps de s’extasier sur le spot, on a du pain sur la planche ou plutôt de la neige sous les skis, qu’il faut creuser, tasser pour former la plateforme de notre humble chaumière : une tente 3 places orange (de l’USI) avec cuisine à l’entrée, chambrée spacieuse et petit débarras à l’arrière (pas besoin de toilettes, le randonneur USIEN est propre).
Répartition des maisonnées : 1 tente de filles, 1 tente de garçons, 1 tente mixte.

A la tombée de la nuit vient notre épreuve de confort, qui réussira à allumer sa flamme le premier ? A notre disposition : 1 bouteille d’essence, 1 réchaud, 1 boîte d’allumettes et 1 briquet (si le gaz n’est pas gelé).

Epreuve réussie nous pouvons nous restaurer sous la tente en bon campagnard, soupe, jambon et fromage. Puis une petite virée pour admirer les étoiles et Hop dodo.

Jour 2 (samedi) :
Le saut de la tente est difficile mais une fois dehors on s’active, petit déjeuner, rangement et pliage de tente prennent un certain temps. Départ 10h30 à l’assaut du col de la Coinchette, température -8°C, altitude 1200m.
Une pause déjeuner rapide au soleil c’est si bon, petit point cartographique pour définir notre itinéraire et c’est reparti. Nous nous enfonçons dans les bois, les vieux baroudeurs en tête et les touristes à la traine, lentement mais sûrement (quand ils ne reculent pas dans les montées). Et on monte, on monte, on monte... tel un vieux proverbe chinois : « Quand tu es arrivé en haut de la colline continue de grimper ».

Enfin une descente et c’est de suite plus fun ! surtout avec une pulka…
Alors chacun sa technique pour arriver en bas sur ses pieds : certains comme Alberto (pour ne pas les nommer) font le chasse neige avec les dents, d’autres finissent en luge pulka et il y a les autres, les petits futés (ou affutés) qui descendent à ski en tenant leur pulka bien serrée contre sa jambe.

Après toutes ces émotions il est déjà l’heure de trouver un coin pour dormir, la journée passe vite. Encore quelques péripéties : 1 cheville tordue, une chaussure cassée et nous trouvons un point de chute pour la nuit.
Cette fois l’épreuve de confort pour les filles connaît quelques déboires mais heureusement il y a de l’entraide, c’est aussi ça les rando avec l’USI.

Jour 3 (dimanche) :
Au réveil le soleil fait une percée entre les sapins, une belle journée nous attend alors on en profite, on fait un peu les lézards le temps des préparatifs. Aujourd’hui nous décidons de nous scinder en deux groupes :
L’équipe 1 qui se compose de : 2 Brunos, 1 Bernard, 1 Nathalie, ira pourfendre les sommets enneigés.
L’équipe 2 aussi appelée l’équipe des pieds cassés qui se compose : des autre, ira se balader sur les pistes et plateau alentour.
J’abandonne au récit l’équipe 1 qui on l’imagine est partie faire un périple intense à travers la forêt et ne présente aucun intérêt.
L’équipe 2 emprunte les pistes de ski de fond à proximité. C’est l’occasion de parfaire notre technique de descente avec pulka, car sur les pistes damées mieux vaut savoir gérer ses arrêts. Quoique nous sommes dans une forêt et nous avons toujours 2, 3 sapins à proximité.

Alberto parvient enfin à dresser Toby, Félicitations Alberto !

C’est aussi le moment de quitter les peaux pour se faire quelques frayeurs dans les pentes, effectivement une fois les peaux sorties on prend rapidement de la vitesse, nous sommes dimanche les pistes sont encombrées et plus on s’approche de la station plus il est difficile de zigzaguer entre les promeneurs. Heureusement pas de blessés à déplorer. Il faut dire que les gens nous voient arriver de loin en combinaison rouge et pulka orange nous faisons un peu l’attraction des passants.

Arrivés au plateau nous partons faire nos propres traces dans la neige pour échapper un petit peu à la foule (il est toujours difficile de se re-sociabiliser après quelques jours en autarcie dans la montagne). Pause déjeuner au soleil et excursion dans la forêt toute proche où (Mr.) Creuvasse et (Mme) Embuche nous attendent pour une bonne partie de pantalonnade (=rigolade).
Nous rejoignons le reste de la bande au parking vers 16h. Etape logistique : déballage pulkas, « délocation » de matériel, …
Suivi de l’étape détente au café du coin, avant de se séparer et de prendre la route.

Snif, petit moment de nostalgie en visionnant les photos dans la voiture, nous avons 6 h de route pour faire la transition entre les cimes enneigés du Vercors et les toits escarpés de l’architecture « Renaudienne » d’Ivry sur Seine.

Magnifique WE et encore merci à Francette, Laurence, et toute l’association USI Montagne-Escalade pour cette découverte du ski de randonnée Nordique.

Marion Versavaud

Et voici les photos de notre équipée (photos de Bruno, Bernard, Marion, Alberto)
https://plus.google.com/photos/117640441156131221668/albums/5850119681696672993?authkey=CMz2zeu7wLCrzAE

CALENDRIER

Chaque dimanche

Fontainebleau

Jean-Luc à la Canche aux Mercier (Fontainebleau)

Toute l’année

Grimper chez nos voisins